Infos de la librairie



Horaires :

   Lundi : 14h-19h

   Mardi-Samedi : 10h-19h

 

Téléphone :

   05 58 75 01 75

Nous trouver



ON NE VOYAIT QUE LE BONHEUR

favoriteDelacourt Grégoire Litterature
Antoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Une nuit, il s'intéresse à la sienne, se demande ce qu'elle vaut vraiment. Par une introspection sans concession, il nous entraîne alors au coeur de notre propre humanité, lui qui ne s'est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies.Orchestré en trois mouvements, du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur explore aussi le pays de l'adolescence. Et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.« Ambitieux et maîtrisé. Grégoire Delacourt a fait le voyage au fond de lui-même pour y trouver un trésor, son roman. » Bernard Babkine, Marie France« Une jolie réflexion, amère mais lucide, sur la vie. Et notamment la valeur de celle-ci. » Florence Pitard, Ouest France« Bouleversant. » Valérie Gans, Madame Figaro.

HYENAE

favoriteVincent Gilles fiber_manual_record Litterature
Hyenae : dans les quartiers, les campagnes, aux abords des écoles, des fêtes foraines, des prédateurs rôdent, chassent et emportent nos enfants. Quatre ans que Camille a disparu. À la sortie de l'école, elle est montée dans une camionnette blanche, et puis plus rien. Quatre ans sans nouvelles, sans demande de rançon, sans la moindre piste. Et brusquement, une vidéo surgie de nulle part. Depuis quatre ans, Sébastien Touraine, détective privé, s'est coupé du monde. Depuis que cette gamine a été enlevée à Marseille. Depuis qu'il sait qu'elle n'est pas la seule... Pour aider  la commissaire Aïcha Sadia, sa compagne, il va devoir replonger dans une enquête aux confins du supportable. Et pour débusquer le chasseur dont il est devenu la proie, plus d'autre choix que de jouer sa vie et celle des autres... Machiavélique est le maître mot de ce thriller ! 

ANGOR - VOL04

favoriteTHILLIEZ FRANCK Litterature

DANS LA BRUME ECARLATE

favoriteLEBEL, NICOLAS Litterature
« Il n'y eut pas un bruit dans la rue désolée, dans la ville morte, et pourtant elle sut que quelqu'un, quelque chose était là, qui l'épiait, vorace et concupiscent, avide, alors son coeur détona et elle se mit à courir, son haleine se mêlant à la brume épaisse qui accrochait son corps, ses vêtements, ses cheveux, qui collait à sa vie, la freinait, l'empêchait de fuir ce cauchemar éveillé. Elle hurla dans sa course impossible car quelqu'un, quelque chose était là qui la talonnait, s'enivrait de sa terreur, en voulait à sa vie. ».Paris, XIIe arrondissement. Une étudiante disparaît. À travers la ville engluée dans une brume épaisse, le capitaine Mehrlicht et son équipe mènent une course contre la montre pour retrouver celui qui sème derrière lui des cadavres exsangues.

Nos Meilleures Ventes


TROIS PERRIN, VALERIE ALBIN MICHEL

TROIS

PERRIN, VALERIE
ALBIN MICHEL
LA DATCHA MARTIN-LUGAND, AGNES MICHEL LAFON

LA DATCHA

MARTIN-LUGAND, AGNES
MICHEL LAFON
LA CHASSE MINIER, BERNARD XO

LA CHASSE

MINIER, BERNARD
XO
LES ENFANTS SONT ROIS VIGAN, DELPHINE DE GALLIMARD

LES ENFANTS SONT ROIS

VIGAN, DELPHINE DE
GALLIMARD

Un auteur, Une rencontre


Rencontre avec Boris Vallaud
L’ancien directeur de cabinet d’Arnaud Montebourg et secrétaire général adjoint de l’Élysée sous la présidence de François Hollande est aujourd’hui député des Landes, depuis 2017, et conseiller départemental. Il est aussi porte-parole et responsable du projet du Parti socialiste.
Samedi 10 juillet, Boris Vallaud donne rendez-vous à ses lecteurs à la libraire Lacoste de Mont-de-Marsan. Il dédicacera son livre, « Un Esprit de résistance », publié chez Flammarion.
Un débat-conférence vous sera proposé de 10h à 11h au sein de la librairie.
 
"Puisque dans le confinement nous nous sommes tous manqués, retrouvons-nous"

Une vision de la démocratie

Boris Vallaud prend son bâton de pèlerin avec ce premier essai pour partager sa vision de la démocratie. Éternel croyant dans une république sociale qui tient compte de l’humain, il déplore que les valeurs aient changé de camp. N’hésitant pas à citer Platon, il affirme haut et fort qu’il faut combattre les inégalités qui détruisent la société. « Les paradis fiscaux des uns sont l’enfer de tous les autres », rappelle-t-il.